Le travail

arbeit macht frei

La pensée judéo-chrétienne en référence à l’auteur biblique du livre de la Genèse veut que l’homme mange à la sueur de son front. Ce qui justifie selon une certaine interprétation littérale le sens du travail.

Nous appuyant ainsi sur nos propres thèses, le travail devient une corvée, un passage obligé pour gagner son pain.  Pour certains croyants, la conséquence du péché.

Le rêve de beaucoup tend donc à percevoir le repos comme un état d’inactivité physique. Bien que difficile, on le vit comme tel. Mais alors, l’expérience du travail saurait-elle se résumer à manger à la sueur de son front ? Vu sous cet angle, le travail devient en quelque sorte une conséquence de la chute. Cependant, en regardant bien le texte biblique, le travail vient avant le péché. Il ne saurait donc en être la conséquence. (lire si possible les 3 premiers chapitres du livre de la Genèse).

Qu’est-ce que le travail ?

Les deux premiers chapitres de la Genèse, montre le créateur en travail. C’est ce qu’il lègue à l’homme qui est au sommet de sa création. En bref, l’homme continue l’œuvre de Dieu commencée dans la création. Nous remarquons que rien n’est fini. On est appelé à parfaire sans cesse. Pour cela, il convient de donner du sens à son travail.

Donner sens à son travail

Cela consiste à se poser la question du pourquoi le travail ? Cette question nous amène chacun à définir le mot. Le travail, est à différencier de l’emploi. Si l’on considère le travail comme l’emploi qui est d’un autre ordre, le chômage vient bousculer le sens du travail. Pourtant, toute personne doit travailler pour une bonne harmonie avec lui-même et les autres. L’emploi est une activité qui permet à l’employé de gagner son pain. Le travail quant à lui est une attitude du vivant, de celui qui est en éveil et qui est dynamique. Le travail c’est la reconnaissance et la mise en œuvre de mes dons personnels. Cette différenciation établie, il important de voir le travail comme faisant partie de notre bien-être. Les chômeurs, autrement dit les personnes sans emplois doivent travailler. Après avoir donné du sens à son travail, il est important de l’organiser.

Organisation du travail

L’organisation du travail est la manière de mettre en œuvre son travail. Il s’agit de la mise en valeur de chacune des étapes : l’activité intense, le repos, l’aspect ludique etc., que le travail soit de qualité et non seulement le gain.

Pour ce faire, veiller à son épanouissement et non pas seulement le fait d’obéir aux contraintes de l’emploi. Tout dépend de la manière de mener son travail que ce soit dans son emploi comme dans son attitude, sa manière d’être.

Dans l’emploi, il est important de voir ce que l’on apporte aux autres. Faire du ménage dans un endroit commun rend service à tous. La bonne humeur contribue à l’épanouissement et au bien être de chacun et de tous. Il est important de s’épanouir dans son travail.

Bon travail donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *