La méditation: une aventure pour l’esprit et le corps

Plusieurs études ont prouvé qu’une pratique régulière de la méditation peut avoir de nombreux bienfaits sur la santé. Comme le Life coaching s’intéresse à trouver les moyens de développer son potentiel, afin de vivre mieux et plus heureux, parler de la méditation était pour moi indispensable. Pratiquant personnellement une forme de médiation depuis plusieurs années, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’aborde ce sujet. 

La méditation: qu’est-ce que c’est?

Le terme méditation (du latin meditatio) fait référence à une pratique mentale ou spirituelle. On peut méditer soit en portant son attention sur un sujet (pour en approfondir le sens), ou sur soi-même (pour trouver dans le silence l’harmonie du corps, du mental et de l’esprit ou pour faire une expérience d’ordre spirituel). Nous nous intéresserons ici à ce deuxième type de méditation.

La méditation n’est pas seulement l’apanage des traditions orientales. Elle est le levier de toutes sagesses et spiritualités. Bouddhistes, hindus, musulmans et chrétiens connaissent tous au sein de leur tradition une forme de la méditation.

La méditation n’est pas non plus réservée aux religieux et spirituels de tout bord. Aujourd’hui la médiation exerce un attrait même sur ceux qui ne s’identifient à aucune voie spirituelle mais qui sont en quête d’intériorité, de sérénité et de bien-être. 

La méditation: à quoi ça sert? 

Sa pratique améliorerait entre autres la qualité du sommeil, la capacité à se concentrer, l’estime de soi et les fonctions cérébrales. 

Dans un article de presse récent on pouvait lire qu’en travaillant sur certaines zones du cerveau, la méditation: 

  • Régulerait la sensibilité à la douleur
  • Entraînerait une plus grande résistance physique;
  • Modifierait la peur, le stress et l’anxiété;
  • Permettrait de baisser la pression artérielle;
  • Développerait le système immunitaire; 
  • Améliorerait la qualité de vie des personnes souffrant de certaines pathologies comme la sclérose en plaques, le cancer du seins, etc. 

Pour toutes ses raisons et d’autres, la médiation est une aventure en vogue. 

Quelle méditation? 

Il existe différentes pratiques de méditation. Du zazen japonais au chiné tibétain, en passant par le vipassana hindou et la méditation de pleine conscience, sans oublier le yoga, le qi gong et certains arts martiaux, la méditation peut prendre de nombreuses formes. 

Personnellement, j’ai découvert la méditation en septembre 2009 dans les pages d’un livre intitulé « Initiation à la méditation – L’au-delà au fond nous-même » d’Alphonse et Rachel Goettmann. Inspiré de la « thérapie initiatique » de Karlfried Graf Dürckheim (1896-1988), le type de méditation présenté par le couple Goettmann est une approche christique, proposant un chemin de métamorphose et de transformation intérieure, totale, à la découverte de l’au-delà au fond nous-même. 

En quête de l’Essentiel, j’étais à un stade de ma vie où j’avais besoin de réenchanter mon quotidien. Après de nombreux voyages au Proche-orient et dans le monde arabe dans le cadre de projets professionnels, j’avais soif d’un autre type d’aventure et d’horizon ; intérieur cette fois. 

« L’aventure la plus héroïque de l’homme n’est finalement pas l’exploration de son univers extérieur, aussi infini qu’il soit, mais de devenir Homme ».

C’est ainsi qu’après la lecture de ce traité de sagesse et de spiritualité, je décidai de passer quelques jours au Centre de rencontres spirituelles, Béthanie, afin de rencontrer les auteurs du livre et d’être initié à la Prière du coeur aussi appelée Prière de Jésus. Cette prière fait partie intégrante de la méditation telle qu’enseignée par le couple Goettmann. En répétant comme un mantra cette prière, le mental se tait, et « dans le silence total, une présence, sa Présence, nous pénètre, nous remplit, nous imbibe, comme la tâche d’huile silencieusement s’étend dans le papier pour le rendre transparent… »

Méditer et après?

« La méditation est l’exploration de l’Amour. » Krishnamurti

L’Amour est le signe distinctif de toute méditation authentique, son essence même. Bien que de nombreux effets puissent être acquis sur tous les plans grâce à la voie méditative, depuis les guérisons du corps et de l’âme, jusqu’à l’éveil d’un état de conscience supérieur et la transformation totale de l’être, Rachel et Alphonse nous mettent en garde : « Qui fait de cela sa visée tombe dans le dernier des fakirismes. » 

« Supposons que je comprenne tous les mystères, que je possède toute la connaissance et aie même toute la foi pour transporter les montagnes ; si je n’ai pas d’Amour… cela ne me sert à rien. » (1 Co 13,1)

Méditer c’est donc aimer. Cet Amour est purification et demande à chacun de mourir à la dépendance de soi pour dépendre du Tout-Autre.  

Pour Christian Singer, une romancière française, versée dans la mystique chrétienne et également initiée par Graf Dürckheim, l’amour est aussi l’épreuve de la plus haute exigence dans le rapport à l’autre. « Un autre monde est possible », nous dit-elle. Un monde bâti sur l’amour. Mais pour ce faire, il est indispensable de développer une aptitude au don de soi, à la bienveillance et à la gratitude. Chose impossible sans « oser se présenter devant l’autre dans un non-savoir radical, dans le risque assumé de devoir un peu changer ».

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *