Gestion des conflits: entre requin, tortue, ourson ou renard, quel est votre style ?

requin_1

Franck Ernst a défini quatre positions principales de vie, quatre style de gestion des conflits de la compétition au compromis. Selon notre passé, nos ressources, les circonstances et les personnes auxquelles nous seront confrontés, nous choisirons différentes manières de nous comporter en situation de conflit. Quatre animaux représentent ces différentes façons d’aborder la vie – le requin, la tortue, l’ourson et le renard. Découvrez lequel de ces animaux représente votre style de gestion des conflits ! 

Voici ci-dessous une description de ces différentes façons d’aborder les conflits : 

Le requin: compétitif 

Les requins ont un style de gestion des conflits axé sur la force ou la compétition. Ils sont très ciblés sur leurs objectifs. 

Les relations ne sont pas une priorité. 

Ils n’hésitent pas à adopter un comportement agressif pour régler un conflit. 

Ils peuvent être autoritaires, menaçants, intimidants et non coopératifs. 

Ils ont besoin de gagner ; les autres doivent donc perdre, ce qui crée des situations où il y a un gagnant et des perdants. 

Avantage: si la décision d’un requin est la bonne, il est possible d’en arriver à une décision encore meilleure sans faire de compromis. 

Inconvénient: les personnes qui utilisent ce style s’exposent à de l’hostilité et à du ressentiment. 

Ce style convient dans les cas suivants: 

  • Le conflit met en jeu des divergences personnelles qui sont difficiles à surmonter. 
  • Il n’est pas crucial d’entretenir des relations intimes ou coopératives avec les autres. 
  • Les autres tireraient probablement avantage d’un comportement non compétitif. 
  • Il est urgent de résoudre le conflit, ou il faut prendre une décision cruciale en cas de crise. 
  • Il faut mettre en oeuvre des décisions impopulaires. 

Tortue: évite la confrontation 

Les tortues ont un style de gestion des conflits qui repose sur l’évitement ou le retrait. 

Plutôt que de régler un conflit, elles cherchent plutôt à le cacher ou à faire comme s’il n’existait pas ; en conséquence, elles ne sont pas coopératives et ne savent pas s’affirmer. 

Elles on tendance à négliger leurs objectifs personnels et à adopter un comportement passif, ce qui crée des situations où tout le monde est perdant. 

Avantage: les tortues peuvent contribuer à maintenir des relations qui pourraient souffrir du règlement du conflit. 

Inconvénient: les conflits restent non réglés ; si l’on abuse de ce style, on peut être traité sans aucun ménagement par les autres. 

Ce style convient dans les cas suivants: 

  • Les enjeux ne sont pas cruciaux ou la question est insignifiante. 
  • La confrontation nuirait à une relation de travail. 
  • Il y a peu de chances que vos besoins soient satisfaits. 
  • Il est plus avantageux de subir une perturbation que de régler un conflit. 
  • Il importe plus de réunir des informations que de prendre une décision immédiate. 
  • Quelqu’un d’autre pourrait régler le conflit plus efficacement. 
  • A cause de contraintes de temps, il s’impose de remettre à plus tard le règlement du conflit. 

Ourson: accommodant 

Les oursons ont un style de gestion des conflits accommodant, tout en douceur, qui met l’accent sur les relations humaines. 

Ils perdent de vue leurs propres objectifs et capitulent devant les autres ; ils sont coopératifs et ne s’affirment pas, ce qui crée des situations où ils perdent et les autres gagnent. 

Avantage: les accommodements permettent de maintenir les relations. 

Inconvénient: la capitulation pourrait ne pas être productive, et les autres pourraient abuser des oursons. 

Ce style convient dans les cas suivants: 

  • Le désir de maintenir une relation l’emporte sur toute autre considération. 
  • Les suggestions ou les changements importent peu à la personne accommodante. 
  • Il faut réduire les pertes, lorsqu’on est surpassé ou qu’on va perdre. 
  • Le temps est limité ou l’on privilégie l’harmonie et la stabilité. 

Renard: adepte du compromis

Les renards ont un style de gestion des conflits axé sur le compromis ; ils se préoccupent des objectifs et des relations. 

Ils sont prêts à sacrifier une partie de leurs objectifs tout en convainquant les autres d’abandonner une partie des leurs. 

Le compromis repose sur l’affirmation et la coopération ; il donne lieu à des situations personne n’est tout à fait perdant et tout le monde un peu gagnant. 

La suite sur ce style et un test pour déterminer votre style la semaine prochaine 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *