Pour une communication sans Wi-Fi

wi-fi

La communication est un art. Comme le savent tous les artistes, c’est en pratiquant son art qu’on apprend à le maîtriser. Or, aujourd’hui bien que toujours connectés, nous sommes loin de maîtriser l’art de la communication. Pourquoi donc ne pas essayer la communication sans Wi-Fi, celle directe et vraie qui ne fait pas systématiquement appel aux technologies ?

Il est facile de négliger la communication directe avec nos proches et ceux qui nous entourent car avec Windows 10 et OS X Yosemite, il est bien plus simple de plonger nos yeux sur l’écran de notre smartphone que de tourner notre regard vers la personne que nous avons à côté de nous. Il est plus simple d’envoyer un message sur les réseaux sociaux que de prendre la peine de rencontrer et de parler directement avec nos amis. 

Seuls avec nos TIC

On pourrait pourtant croire qu’à l’heure des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous devrions tous être de supers communicateurs. Mais dans notre train train quotidien, que d’incompréhensions dont nous sommes victimes ou auteurs. Les moyens modernes de communication sont nécessaires et importants pour notre épanouissement. Cependant,  parce qu’immédiats, ces mêmes outils nous enfoncent dans une sorte de fermeture entraînant parfois à la solitude. Nous allons vite avec un coup de fil, un sms, un twit, un mail etc. L’ennui, c’est que nous ne communiquons pas toujours vraiment. Nous sommes pris dans une immédiateté qui nous éloigne de nos semblables au lieu de nous rapprocher d’eux. Avec ces moyens, nous communiquons certes, mais nous ne sommes pas toujours dans la dynamique de la communication vraie.

Se déconnecter pour mieux se reconnecter

Celle-ci,  tout comme toute autre activité, nécessite que nous nous y arrêtions un instant et que nous y réfléchissions pour une relation de plus en plus harmonieuse.

La communication vraie que nous vous proposons cette semaine est focalisée sur le contact humain. Ce choix se justifie par le fait qu’en général, nous communiquons mieux avec la nature qu’avec nos semblables. Un exemple concret : Nous suivons volontiers la météo et nous avisons en fonctions. Certaines personnes adressent facilement un sourire à un chien et remarquent peu ou pas du tout la présence de son maître.

Seulement, en ce qui concerne le contact humain, nous privilégions nos centres d’intérêts liés surtout à l’actualité. Si une localité ou un pays se prépare aux élections, nous choisissons de suivre les activités et campagnes de nos candidats. Nous cherchons à échanger avec les personnes qui pensent comme nous et nous sommes « branchés » sur l’actualité en lien avec le sujet qui fait l’objet de notre centre d’intérêt.

Chercher l’harmonie 

Tout ce mouvement est  logique et cela nous aide à faire un choix en fonction de nos goûts. Toutefois, l’être humain n’est pas un automate qui fonctionnerait uniquement avec l’actualité. Notre vie est un tout. La communication vraie nous aide à mieux soigner nos relations et à vivre en harmonie avec toute la nature et nos semblables les humains.

Ainsi donc, outre la communication évidente à laquelle nous sommes confrontés au quotidien dans nos familles, nos lieux de travail et les transports en commun, nous devons cultiver la communication vraie avec l’être humain. Cela suppose que nous soyons présents à l’autre et disposés à l’accueillir. L’autre, est notre prochain, il est aussi cette personne que nous ne connaissons pas forcément, et dont nous ne nous attendons pas à rencontrer sur notre chemin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *