Mandalas: des dessins anti-stress

Mandala tibétain

Pour rappel, en novembre 2014 je vous présentais un programme pour les 9 prochains mois et vous faisais part de mon objectif de partager avec vous différents thèmes en lien avec le Life coaching. Cette semaine j’aborde la question du stress et vous présente le mandala comme un outil puissant anti-stress.

Bien-sûr il y a de nombreux autres moyens pour gérer le stress, certains convenant d’avantage dans certaines situations (ex: un exercice de respiration juste avant un examen). Néanmois, le mandala a retenu mon attention car non seulement il peut réduire le stress mais il permet aussi de se recentrer et de revenir au moment présent. 

Avant de vous présenter le concept du mandala, quelques mots sur le stress. 

Le stress c’est utile

Bien que généralement perçu comme négatif, le stress est pourtant bien utile. Comme la douleur, le stress est un signale qui nous avertit d’un dysfonctionnement. C’est un mécanisme de défense qui provient de la partie reptilienne de notre cerveau – la plus ancienne ! Quand notre cerveau reptilien détecte un danger, il déclenche un signal de stress dans le but de nous protéger et de permettre la survie. Suite à ce signale, l’être humain réagit automatiquement en adoptant un de ces 3 comportements:

  • La fuite
  • L’attaque
  • L’inhibition de l’action

Pourquoi autant de stress ?

Curieusement, nous ressentons souvent du stress malgré le fait que nous ne sommes pas en danger de mort. Pourquoi? Dans la plupart des cas, le stress est totalement subjectif. Quand nous sommes capables de nous adapter aux situations et à prendre du recul pour résoudre nos problèmes, cela signifie que notre cerveau préfontal a pris le relais sur notre  système limbique (siège des émotions mais aussi de nos valeurs, connaissances, croyances, etc). Cependant quand dans une situation difficile, notre cerveau limbique ne cède pas sa place au préfontal, ce dernier détecte le problème et envoie un signal de danger à notre cerveau reptilien pour déclencher le stress. 

Bien plus qu’un cercle !

« Mandala » est un mot sanskrit qui signifie « cercle » mais qui évoque bien plus qu’une simple forme géométrique. Il représente la plénitude et peut être considéré comme un modèle pour la structure organisationnelle de la vie elle-même ; un schéma cosmique qui nous rappelle notre relation à l’autre et à l’infini. 

« Le mandala est une porte d’entrée vers l’intériorité et la conscience de soi ». Marie Pré

Les mandalas décrivent des réalités matérielles et non matérielles. Ils apparaissent dans tous les aspects de la vie, autant dans les cercles célestes que nous appelons terre, soleil, et lune, que dans les cercles plus conceptuels tels que nos cercles d’amis, la famille et la communauté.

Des modèles transculturels

Le concept du mandala est utilisé dans de nombreuses traditions religieuses. Hildegard von Bingen, une nonne du 12ème siècle, créa de nombreux mandalas pour exprimer ses visions et sa foi.

Dans les Amériques, les Indiens créèrent des roues de médecine et des mandalas de sable. Pour les Astèques, le calendrier aztèque circulaire était à la fois un dispositif de chronométrage et une expression religieuse.

En Asie, le symbole taoïste « yin-yang » représente l’opposition ainsi que l’interdépendance.

Les mandalas tibétains sont aussi des illustrations très complexes avec une signification spirituelle utile à la méditation.

Les mandalas en architecture

Des stupas bouddhiques aux mosquées musulmanes et cathédrales chrétiennes, le principe d’une structure construite autour d’un centre est un thème commun dans l’architecture.

Les tipis amérindiens sont aussi des formes coniques construites autour d’un pôle qui représente l’axe du monde ou « axis mundi ».

Buckminster Fuller fit également de ses célèbres structures de dômes géodésiques de belles représentations structurelles de mandalas.

Du micro au macro

Représentant l’univers lui-même, un mandala est à la fois le microcosme et le macrocosme. Le mandala est plus qu’une image vue avec nos yeux; il est un moment réel dans le temps. Il peut être peut être utilisé comme un véhicule pour explorer l’art, la science, la spiritualité et la vie elle-même. Le mandala contient une encyclopédie du fini et constitue une feuille de route de l’infini.

Pour Carl Jung le mandala symbolisait « une synthèse des éléments distinctifs dans un schéma unifié représentant la nature fondamentale de l’existence. » Jung a lui même utilisé le mandala pour son propre développement personnel et a fait part de ses expériences avec cet outil dans de nombreux écrits. 

Outil anti-stress

Le coloriage de mandala est une activité de détente qui nous met dans un état de relaxation et d’ouverture. Cela nous permet de prendre du recul, d’améliorer notre concentration, d’être disponible aux nouvelles idées et de réguler notre stress. 

 

One comment

  • BELLOT Dominique

    Le coloriage de mandala pourrait donc intéressant pour calmer les enfants. On en dans les librairies et dans les magasins de jouets. Sont-ils bien conçus?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *