Lâcher prise et faire confiance

lacher-prise

La personne est essentiellement à l’intérieure. Notre aspect extérieure est le reflet de notre intérieur qui constitue notre vrai être. C’est sur ce lieu intérieur que se modèle l’attitude qui consiste à lâcher prise, à faire confiance dans l’optique de se retrouver soi-même.

La précédente réflexion a attiré l’attention du lecteur sur la nécessité à sortir du chaos intérieur qui étouffe le trésor tant recherché. Cet article propose une voie possible. Il s’agit d’une manière d’être qui prend en compte toute la personne. 

Se retrouver soi-même

Lâcher prise c’est d’abord et avant tout, se poser. Il est difficile de rester tranquille, physiquement immobile, mais il est encore plus difficile de faire régner le calme dans nos esprits. Plus nous essayons de nous apaiser, et plus nos pensées et nos souvenirs se mettent à bourdonner autour de nous comme un essain d’abeilles irritées. Un des plus grands obstacles à se retrouver soi-même est cette incessante activité de notre esprit qui suscite un flot de pensées, de souvenirs et d’idées qui étouffent systématiquement le trésor qui est en nous. Il y a alors dans  notre esprit comme un barrage qui s’oppose à l’entrée de la paix, de la quiétude, de Dieu, du Transcendant et de tout ce qui pourrait nous procurer la vraie VIE. Une manière de se retrouver soi-même est de pratiquer le silence de l’esprit et du corps.

Se retrouver soi-même par la pratique du silence de l’esprit et du corps

Voici 5 actions concrètes :

  1. S’asseoir sur une chaise à dossier droit. Ou alors, si l’on est assez souple, dans la position du lotus, ou bien assis par terre, en tailleurs, le dos planté fermement sur le sol ; fermer les yeux ou les fixer sur un point devant soi.
  2. Concentrer toute l’attention sur ce que l’on ressent dans son corps.
  3. Commencer par les pieds puis laisser l’attention s’attarder pendant quelques secondes sur chacune des parties du corps où l’on éprouve une sensation passant de l’une à l’autre. Plus l’on reste attentif à ce que l’on ressent dans un endroit du corps, mieux cela vaut.
  4. Focaliser son attention sur ce que l’on sent, non pas sur ses pensées mais sur ses sensations.
  5. Si l’on est mal à l’aise ou si l’on éprouve des démangeaisons et que l’on veut changer de position, se contenter d’admettre le manque de confort. Se persuader que tout va bien et sans bouger, continuer à faire attention à ce que l’on ressent dans son corps.

L’esprit ne nous laissera pas en paix pendant cet exercice. Ne pas panniquer ni se laisser prendre. Il suffit de balayer les distractions autant que possible et de se rassurer que tout va bien. Continuer ainsi à se concentrer sur les sensations de son corps pendant 5 minutes ou plus. « L’habitude naît du premier acte » dit un dicton populaire. Prendre l’habitude de cet exercice d’une façon rapprochée aide à la relaxation et à la détente. Cet exercice peut-être utile aux insomniaques. Il est un bon moyer pour lâcher prise et faire confiance.

2 comments

Répondre à Conrad Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *