La Liberté: une question intérieure

Liberte-grafiti

Suis-je vraiment libre ? Oui bien sûr ! Je le pense et même j’en suis convaincu (e) … Euh ! Et pourquoi ne le serais-je pas ? 

Pour preuve, je suis libre de mes mouvements, pas trop de contraintes, pas soumis (e) ni asservi (e), je fais ce qui me plaît, et puis, je ne suis pas en prison !

Tout ceci est vrai pour la plupart d’entre nous. Très souvent, nous nous limitons à cela. Et oui ! Nous sommes libres si nous le voulons. Tout dépend de nous. Le point de départ, c’est nous-mêmes, c’est-à-dire notre être intérieur à partir duquel nous sommes appelés à développer notre liberté.

La liberté de l’être : une attitude intérieure

La notion de liberté échappe bien souvent à nos conceptions. Nous nous limitons habituellement à la possibilité d’action et de mouvement. La liberté, à regarder de près est un concept beaucoup plus large que la possibilité d’action et de mouvement. Elle ne se limite pas au physique. Elle est d’abord et avant tout intérieure. L’aspect physique exprime simplement ce que constitue l’essence de la liberté intérieure. De même que la personne humaine n’est pas que physique, de même la notion de liberté part surtout de l’intérieur.

Un prisonnier, un paralysé, un muet etc. peuvent être libre au fond d’eux-mêmes. Les manipulations ne suffisent pas à ravir cette liberté qui est au fond de nous. Face à la manipulation, le choix de la liberté s’impose. Je suis libre de penser ce que je veux et de le concevoir en moi-même.

Le cœur de la personne humaine est sa source intérieure. C’est ce qui la caractérise et fait d’elle une personne. L’aspect extérieur reflète ce qu’est l’intérieur. C’est dans son fort interne que l’homme se fait, c’est de là que jaillit sa croissance. C’est également à ce niveau de son cœur que se trouve sa liberté. Elle est donc une attitude intérieure. Il convient de la faire grandir par un travail sur soi.

Grandir en liberté intérieure : un travail sur soi

Comme pour toute entreprise qui veut aller de l’avant, pour croître en liberté intérieure, il est nécessaire de faire un travail sur soi. Cela signifie qu’il faut être attentif à ses désirs positifs, et faire en sorte qu’ils se réalisent. Savoir ce que l’on veut et qui part du désir qui est au fond de nous doit nous pousser à vouloir que cela se réalise.

Pour ce faire, il convient de :

  • Se connaître (savoir ce qui fait plaisir, en bref, savoir qui nous sommes pour nous-mêmes et pour les autres).
  • Etre bien « assis » dans son lieu intérieur (développer une attitude d’adulte : stabilité et équilibre intérieure)
  • Etre attentif à ses besoins, ses désirs, ses projets etc.
  • travailler à cette liberté qui ouvre vers la réalisation de ses désirs.

C’est tout ceci qui constitue le travail sur soi afin d’acquérir la liberté intérieure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *