L’Eternel Recommencement

Spirale-dynamique

On pourrait dire au vue des expériences que la vie est un éternel recommencement.

Une évènement marquant, une situation inoubliable, un métier, une orientation de vie ne sont pas absolument immuables. Les choix de vie peuvent nous mener ailleurs que là où nous pensons au moment ou nous prenons la décision.

Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que l’être humain est mouvant voire même mystérieux. Qui peut mieux se définir soi-même ? Qui peut vraiment décrire l’autre ?  Cette posture d’éternel recommencement caractérise l’être humain et c’est peut-être cela qui différentie son intelligence des autres êtres intelligents.

Il n’est pas facile de revenir à sa décision surtout si au moment où l’on se décidait, ils y avaient des fermes convictions qui nous motivaient. La peur d’affronter les regards des autres, la honte de subir leur jugement, la peur même de l’inconnu et du renouvèlement de l’échec peuvent bloquer une personne qui veut reconnaître que le choix initial ne correspond pas à ce qu’elle veut vivre réellement.

Et pourtant, il convient de faire à nouveau les choix et de pouvoir les affronter. Pour cela, braver les regards et les jugements des autres et affronter le pas encore connu qui nécessite la confiance et l’abnégation.

On imagine que là où l’on va sera forcément meilleur on le souhaite au plus profond de nous-mêmes. Seulement, quand l’inattendu se présente, on regrette les « oignons d’Egypte » et le regard d’autrui nous empêche de faire volte face.

Quand on a un peu de courage et qu’on y arrive, tout au fond de nous, on se demande si ce n’est pas encore un éternel recommencement et un nouvel échec en perspective… ce texte des mères de la Place de Mai (Buenos Aires, Argentine) nous y invite pourtant à recommencer « même si tout à l’air de rien».

RECOMMENCE
Même si tu sens la fatigue…
Même si le triomphe t’abandonne…
Même si une erreur te fait mal…
Même si une trahison te blesse…
Même si une illusion s’éteint…

Même si la douleur brûle tes yeux…
Même si on ignore tes efforts…
Même si l’ingratitude en est le prix…
Même si l’incompréhension coupe ton rire…
Même si tout à l’air de rien…

Recommencer fait espérer à un meilleur c’est ce qui constitue la conclusion de ce qui précède. Ce texte a été écrit par les mères de la Place de Mai (Buenos Aires, Argentine) qui chaque semaine se réunissaient pour demander des nouvelles de leurs enfants enlevés pendant la dictature de la junte militaire (1976-1983).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *